header

PROGRAMME

SAISON 2015/2016


Avignon

Opéra Grand Avignon
Samedi 3 octobre 2015 à 20h30

A partir de 6 euros - Durée 1h30 + Conférence au Foyer du Public avec Philippe Gut le samedi 3 octobre à 17h

Acis and Galatea

Opéra en deux actes de Georg Friedrich Haëndel

Direction musicale Damien Guillon
Mise en scène Anne-Laure Liégeois  
Décors Alice Duchange
Costumes Renato Bianchi
Lumières Dominique Borrini
Avec Katherine Crompton, Cyril Auvity, Patrick Kilbride et Edwart Grint et les lauréats du 24ème Concours international de chant de Clermont-Auvergne 2015 Orchestre Le Banquet Céleste

Acis and Galatea a connu une popularité exceptionnelle, du vivant même de Haëndel, joué plus d’une centaine de fois. Inspiré de « L’Histoire d’Acis, Polyphème et Galatée » du Livre XIII des Métamorphoses d’Ovide, le livret met en scène la nymphe des Mers, Galatea, éprise d’Acis, fils de Pan, et le cyclope Polyphème qui, chantant en vain son amour pour Galatea, jaloux et furieux, blesse mortellement Acis, lequel devient alors immortel, métamorphosé sous la forme d’une source.

Acis représente un moment décisif de l’histoire de la musique anglaise, car il établit un lien entre les masques de l’époque de Purcell et les oratorios de Haëndel, avec une succession d’airs qui conduisent à des sommets vocaux. Le génie de Haëndel lui permet ainsi de créer une œuvre élégiaque, riante, pleine de spontanéïté et de légèreté pastorale, donnant à cette partition une sensualité raffinée qui lui confère une grande tendresse.

La mise en scène d’Anne-Laure Liégeois, qui voit dans cette œuvre « un conte cruel pour bergère dévergondée », souligne l’emprise de l’amour sur les êtres et la folie qui les saisit quand leur désir est contrarié : « on est chez Marivaux, chez Sade, chez Brecht aussi, quand il s’agit de ne pas oublier que tout cela n’est que conte ; on est dans un tableau de Fragonard, de Boucher, dans un Goya ou un Witkin aussi ; on est chez Haëndel surtout quand on sent l’élan de la vie qui se brise jusqu’à la mort. »

Création à Avignon | Nouvelle Production Co-production
Opéra Grand Avignon, Centre Lyrique Clermont-Auvergne et Opéra de Massy
Co-réalisation Opéra Grand Avignon


Avignon

Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Avignon - Auditorium Mozart
Dimanche 22 novembre 2015 à 17h00

A partir de 12 euros - Durée 1h30

Folies et Furies

Direction musicale Gilbert Bezzina
Avec la mezzo-soprano Julie Robard-Gendre et l'Ensemble baroque de Nice

Haendel

Parthenope
Ouverture

Teseo
Récitativo Ira, sdegno, e furore
Aria O stringerò nel’ sen

La Lucrezia
Aria Già superbo del mio affanno

Arianna in Creta
Récitativo Ove son
Aria Qui ti sfido

Concerto pour clavecin op. 4 n° 3 en sol mineur
Adagio – Allegro – Adagio – Gavotte

Hercules
Aria Where shall I fly

Vivaldi

Concerto en ré m RV127
Allegro – Largo – Allegro

Motteto in ogni tempo
Aria Longe mala umbrae terrors
Aria Descende, o Caeli – Alleluia (Allegro)


Avignon

Opéra Grand Avignon
Mercredi 10 février 2016 à 20h30

A partir de 6 euros - Durée 1h40 + Conférence au Foyer du Public "Une féérie royale" par Murielle Khoury le samedi 6 février à 17h

The Fairy Queen - Purcell

Semi-opéra en cinq actes et un prologue d'Henry Purcell, d'après le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare

Direction musicale Sébastien d'Hérin
Mise en scène Caroline Mutel
Décors Denis Fruchaud
Costumes Marie Koch
Lumières Fabrice Guilbert
Première fée, Junon Virginie Pochon
Nuit, Été Caroline Mutel
Seconde fée, Mystère, Chinoise Hjördis Thébault
Poète Ivre, Sommeil, Hiver, Hymen Frédéric Caton
Phoebus, Automne, Chinois Jean-François Novelli
Secret, Printemps Théophile Alexandre
Corydon Ronan Nédélec
Mopsa Julien Picard
Orchestre Les Nouveaux Caractères

The Fairy Queen, (La Reine des Fées) est un semi-opéra en cinq actes et un prologue, composé par Purcell en 1692, d’après le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare. Le livret, qui suit de très loin la pièce, est anonyme. Purcell règne alors en maître sur le monde musical anglais ; il a déjà composé des œuvres qui, aujourd’hui encore, font de lui un génie incontournable (Didon et Enée, King Arthur, Ode à Sainte Cécile, Sonates…)

Écrite par Shakespeare à l’occasion d’un mariage aristocratique, adaptée avec faste pour le public londonien de la Restauration, la comédie, devenue semi-opéra, entremêle au cours d’une même nuit un hymen aristocratique, des idylles pastorales, des amours de théâtre, joués par des comédiens amateurs et les conflits conjugaux opposant Obéron et Titania, souverains des elfes.

L’obscurité sylvestre, la force libératoire du rêve et l’influence capricieuse de la lune favorisant la contagion amoureuse, l’œuvre parcourt l’éventail du sentiment et toute la gamme du rire avec une fantaisie qui en fait un sommet du spectacle baroque. « Le théâtre de Shakespeare est un cabinet de curiosités dans lequel l’histoire du monde passe devant nos yeux, suspendue au fil invisible du temps », disait Goethe. Il est repris par la metteuse en scène Caroline Mutel qui porte ce regard sur l’œuvre de Purcell : « si l’on choisit de ne pas représenter un livret qui dénature la pièce de Shakespeare, Fairy Queen est une page blanche laissant les mots de la musique raconter d’autres histoires, loin des didascalies et des elfes en culottes bouffantes ».

Création à Avignon 
Co-réalisation avec Opéra Grand Avignon

 


Avignon

Eglise St Pierre
Dimanche 6 mars 2016 à 17h00

A partir de 12 euros - Durée 1h10

LAISSEZ DURER LA NUIT

Luth Thomas Dunford
Mezzo-soprano Anna Reinhold

 

1ère partie

 

Michel Lambert : « Ma bergère es:t tendre et fidèle »

 


Jean-Baptiste Lully : Entrée de Cybèle « Espoir si cher et si doux »

 


Robert de Visée: Prélude en sol majeur,  Musette

 


Michel Lambert : « Auprès du feu on fait l'amour »

 


Robert de Visée: Prélude en la mineur

 


Sébastien Le Camus: « Laissez durer la nuit »

 


Robert de Visée : Chaconne en la mineur

 


Joseph Chabanceau de la Barre : « Quand une âme est bien atteinte »

 

 

2ème partie

 

Marin Marais : Voix humaines

 

Jean-Baptiste Lully: « Atys est trop heureux »,« Plainte italienne »

 

Robert De Visée:

 

Sarabande

 

Michel Lambert ; « Ombre de mon amant »

 

Honoré d'Ambruis : « Le doux silence de nos bois »

 

Michel Lambert :« Vos mépris chaque jour »

3


Avignon

Métropole Notre Dame des Doms
Dimanche 3 avril 2016 à 17h00

A partir de 12 euros - Durée 1h15

Bernard Foccroulle & Jean Tubery, Orgue

"Ars Latina"

Palestrina
Motet orné par Francesco Rognoni (1620)
Pulchra est
Frescobaldi
Primo Libro di Toccate (1627)
Partite diverse sopra La Monica
Monteverdi
Fiori Musicali (1641)
Bergamasca
De Arauxo
Libro de Tientos (1626)
Tiento de medio registro de dos tiples de segundo tono
Fontana
Sonata seconda per violino e cometto solo (1641)

"Ars Germanica"
De Lassus – Bassano
Suzanne un jour (1585)
Sweelinck
Il Ballo del Granduca
Scheidt
Ludi Musici (1621)
Paduan
Froberger
Canzone
Van Eyck
Onze Vader in Hemelrijk
Buxtehude
Vater unser im Himmelreich
Wie Schön leuchtet der Morgenstern

En co-réalisation avec Musique Sacrée en Avignon

 

Recherche

Réseaux sociaux

Newsletter

partenaires

Copyright © 2011 Festival Musique Ancienne Avignon Vaucluse / Site réalisé par Aude Rochat - DO LOGO